Une Porsche 356 Pre-A au départ du Tour de Belgique

En 1948, un certain Ferdinand Porsche décide de faire cavalier seul et de créer une voiture qui portera son nom.

Ex-président d’Austro-Daimler, le génie allemand donnait naissance à la Porsche 356. C’était le début d’un mythe. Parmi les différents modèles mis en vente, la 356 Pre-A disposant d’un toit ouvrant fut construite à seulement 11 exemplaires selon son actuel possesseur, Michel Closjean. Ce petit détail en fait une voiture quasiment unique. 

« Il y a sept ans et demi, j’ai trouvé cette Porsche 356 Pre-A de 1954 en Allemagne, raconte le propriétaire. Autant dire que la restauration a duré longtemps ! Vu l’état de la voiture lors de son acquisition, beaucoup de choses ont été faites, le plancher était pourri, beaucoup de carrosserie. On a aussi remplacé les carburateurs, des Weber à la place des Solex, une nouvelle boite de vitesse ou encore des suspensions Bilstein. Des suspensions qui sont les biens venues car la direction d’une Pre-A, c’est un peu comme les QuickStax à la mer ! Au niveau du moteur, l’ancien 1500cc qui développait 50 chevaux a été changé pour doubler la puissance. C’est largement suffisant pour s’amuser à bord de ce genre d’engin. »

Pour inaugurer sa voiture, la renaissance du Tour de Belgique était donc l’occasion rêvée pour Michel de sortir son bijou.  « Quoi de mieux qu’une épreuve mythique pour baptiser cette voiture qui n’a que 40 km au compteur. Au niveau de la compétition, il y aura évidemment de gros clients. Je pense qu’avec un Top 5, je pourrais déjà m’estimer content. Je suis impatient de débuter cette épreuve ! » Justement, ça tombe bien, nous aussi ! Rendez-vous donc les 16-17-18 novembre à Chaudfontaine pour le grand départ.