Objectif, voir l'arrivée

L’âge est ce qu’il est. Plus celui-ci augmente, plus nous sommes susceptibles de rencontrer des problèmes de santé.

Et ça en va de même pour les voitures. Même si elles sont cajolées comme des bébés, elles restent fragiles et n’ont pas l’habitude d’emmagasiner 1000 kilomètres en 3 jours. Pour permettre aux participants de rejoindre l’arrivée, DG Sport a affrété une camionnette à disposition des concurrents. Cette camionnette suivra l’itinéraire et sera prête à effectuer de simples opérations, car celle-ci ne disposera pas de toutes les pièces nécessaires. Richard Morlotti sera chargé de faire l’assistance pour toutes les voitures qui en auront besoin. « Avant d’arriver chez DG Sport, j’ai travaillé 17 ans pour Motorsport International où nous courrions en championnat d’Europe de voitures de tourisme. J’ai aussi fait des assistances sur des rallyes, notamment en championnat du monde et il y a deux ans je suis arrivé ici. La voiture historique n’est pas ma spécialité à proprement parlé, mais c’est une expérience plaisante à faire. De toute façon, tout ce qui a des roues et un moteur fonctionne plus ou moins de la même façon. Je ne me fais aucun souci quant à la qualité de mon aide sur le Tour.»

À la demande du propriétaire, la voiture pourra être amenée n’importe où sur l’itinéraire si ce dernier est capable d’effectuer sa propre assistance. En cas de grosse panne nécessitant un changement de pièce, cette camionnette sera munie d’un plateau pour transporter les voitures jusqu’à l’arrivée de l’étape ou dans un des deux centres venus se proposer en renfort. Le premier est EPOCA RICAMBI. Situé dans le zoning d’Achêne (entre Ciney et Dinant), Epoca Ricambi est la consécration d’une passion pour les voitures  historiques. Au fil des années, la société a acquis une grande expérience des voitures anciennes, principalement italiennes. Pour plus d’information sur ce préparateur, rendez-vous sur http://www.epoca-ricambi.be/.  Le deuxième organisme qui prêtera main-forte aux équipages est l’IFAPME. Situé sur la rive gauche de la Meuse à moins d'un kilomètre de la gare de Dinant, le Centre de formation pour petites et moyennes entreprises offre un cadre agréable et professionnel pour l'apprentissage de plus d'une trentaine de métiers dans des domaines très variés dont la mécanique. Ils se feront une joie de réparer les pépins rencontrés en chemin par les concurents. Pour plus d’information sur cette école, rendez-vous sur http://www.dinant.ifapme.be/.

Dans ces conditions, l’abandon total est peu envisageable, car l’objectif des organisateurs est de voir le plus de monde à l’arrivée. L’amusement primant sur la compétition, certes des pénalités seront distribuées si un équipage rencontre des problèmes mécaniques, mais ce dernier pourra repartir le lendemain à l’instar du Super Rallye en WRC.