Cap sur le Pôle Mécanique des Ardennes !

Les organisateurs l’ont annoncé, le Tour de Belgique Historique 2014 va faire le plein de surprises et de nouveautés, l’épreuve ayant été repensée dans l’optique de la régularité pour voitures anciennes.

Et si notre territoire national n’est pas extensible, les concurrents sont loin d’en avoir fait le tour lors des deux premières éditions. En outre, il existe toujours la possibilité de sauter par-dessus une frontière et partir à la découverte de quelques joyaux situés à un jet de pierre.

C’est ainsi que le samedi 15 novembre, les équipages démarreront de Pont-à-Lesse pour mettre le cap sur la France, via Florenne et Chimay. Devenu le Pôle Mécanique des Ardennes, l’ancien aérodrome de Rocroi a depuis toujours accueilli des événements de sports moteurs. Située à Regniowez, l’infrastructure s’est fortement développée ces dernières années, proposant, outre un circuit de vitesse en bonne et due forme, une piste de 4x4, un circuit de karting, un autre de Rallycross, une aire pour les dragsters, etc.

Fréquentée notamment par l’équipe belge Marc VDS Racing pour certaines séances d’essais avec ses GT3 modernes, la piste rapide du Pôle Mécanique des Ardennes accueillera un des Regularity Tests du Tour de Belgique Historique 2014, une heure à peine après l’épreuve disputée sur un autre circuit de renom, Chimay. Longue de 2 kilomètres, elle bénéficie depuis fin 2013 d’un revêtement neuf, d’une largeur de 10 mètres et de vastes dégagements sans le moindre obstacle. L’idéal pour la mise sur pied d’une joute de régularité dans un cadre naturel à souhait.  

Pour l’ensemble des concurrents du Tour de Belgique, l’occasion se présente donc de découvrir un site méconnu en Belgique, résultat d’investissements privés avec le soutien du Conseil Général des Ardennes françaises.

Ensuite, la caravane prendra la direction de Rochehaut pour la pause de midi, avant de mettre le cap sur la Province de Liège via la Famenne, et achever une longue et belle journée dans la prestigieuse cour du Palais des Princes-Evêques de Liège, sur le coup de 19 heures.