Après l’effort, prestige et réconfort…

Suivant la volonté des têtes pensantes de DG Sport, organisateur de la 31ème édition du Tour de Belgique Historique, la 5ème en mode régularité, l’épreuve s’inscrit dans la tradition des marathons de la route.

En d’autres termes, les concurrents vont accumuler les kilomètres dès le départ le vendredi 14 novembre sur le circuit Jules Tacheny de Mettet. Quelques heures plus tard, ils pourront souffler une première fois au superbe Castel de Pont à Lesse, à Dinant, où l’épreuve a déjà planté ses tréteaux il y a deux ans, à la plus grande satisfaction de chacun.  

Au terme d’une longue journée de samedi qui les verra mettre le cap sur la France avant une remontée vers Liège, c’est à une arrivée dans un cadre tout simplement exceptionnel que chacun peut s’attendre. Les équipages auront en effet l’occasion de débouler dans la cour du Palais des Princes-Evêques de Liège, impressionnante bâtisse datant du XVIème siècle, qui abrite le Palais de Justice, mais aussi le Palais Provincial dans une allée néo-gothique. Dans cet écrin historique et architectural, le public pourra effectuer un joli voyage dans le temps, à la rencontre des voitures prenant part à la course, dans leur écrasante majorité antérieures à 1980.

Quant aux concurrents, ils achèveront la journée dans l’unique hôtel cinq étoiles de la Cité ardente, le Crowne Plaza, qui domine la Place Saint-Lambert et les boulevards, fruit de la réunion des hôtels particuliers de Sélys Longchamps et des Comtes de Méan. Un cadre absolument magique, bien en phase avec le statut du Tour de Belgique Historique imaginé par DG Sport, dont tous les concurrents engagés dans les catégories TDB et Critérium pourront allègrement profiter le temps d’un repas et d’une agréable soirée…