Le Journal du Tour - Episode#7 : Coefficient d’âge des voitures : DG Sport innove !

Qui dit rallye historique de régularité pense coefficient d’âge des voitures, destiné à équilibrer les chances des concurrents dont les montures, produites à des époques différentes, n’affichent pas un même niveau de performances. Rien ne vaut un exemple : une Volvo PV544 des golden sixties ne lutte pas à armes égales avec une Porsche 911 SC sortie vingt ans plus tard.

Le classement est donc établi sur base des pénalités encaissées aux contrôles horaires (CH) ou dans les Regularity Tests (RT) multipliées par ce coefficient d’âge de la voiture. Celui-ci est calculé de la manière suivante : année de référence – 1900 / 100.

Cette année de référence est déterminée par la date d’homologation du véhicule par la FIA (ou son ’’ancêtre’’ la CSI). Si aucune fiche d’homologation n’a été délivrée, l’année de référence sera celle du début de la production du modèle concerné. Par ailleurs, les véhicules des classes 1 et 2 (1300 et 1600cc) dont la date d’homologation – ou, à défaut, la date de première année de construction – est antérieure au 1er janvier 1973 seront « gratifiés » d’un coefficient correcteur de 0,9.

Pour le Tour de Belgique 2017, DG Sport innove en déterminant le  coefficient d’âge non plus sur base du certificat d’immatriculation mais sur base de la fiche d’homologation (ou de la première année de production s’il n’existe pas de fiche d’homologation). Cette initiative poursuit un triple objectif :

  • Rétablir une certaine équité entre les concurrents.
  • Éviter les abus et les tours de passe-passe avec des années d’immatriculation fantaisistes voire carrément aberrantes.
  • Favoriser les modèles de petites cylindrées plus anciens via le coefficient correcteur de 0,9.

Ces dispositions contribueront à pimenter encore les débats et pourraient, qui sait, provoquer de jolies surprises à l’heure d’établir le classement final, le dimanche 19 novembre…

Emocar partenaire de DG Sport

Le partenariat entre DG Sport et Emocar, concessionnaire Renault, se poursuivra à l’occasion de ce Tour de Belgique 2017. L’équipe d’organisation disposera donc de divers modèles de la marque au Losange pour assurer la bonne marche du rallye.