Le Journal du Tour - Episode #8 : Trasenster : un dernier RTCC décisif ?

Comme annoncé précédemment, le Tour de Belgique 2017 se conclura par une étape susceptible de provoquer d’ultimes bouleversements dans la hiérarchie. Durant l’après-midi du dimanche 19, les concurrents auront notamment l’occasion de s’expliquer sur une course de côte (RTCC) qui rappellera de bons souvenirs à nombre de… « jeunes anciens » : Trasenster.

D’une longueur supérieure à 3 km, le parcours débute à Goffontaine-Trou Renard pour se terminer à hauteur de l’IPPJ de Fraipont. Histoire de corser encore les débats, DG Sport a prévu un contrôle de passage (CP) à la Casbah, où une animation spéciale sera assurée par le Trasenster Classic Club, le club local cher à Olivier Dodémont.

Ce dernier RTCC se révélera-t-il décisif ? Bonne question… Et réponse le 19 en fin d’après-midi quand tomberont les verdicts dans les deux catégories.

Première en régularité pour le nouveau Tripy 

Le Tour de Belgique 2017 verra la première utilisation en régularité historique de la nouvelle version du Tripy, étrennée ce week-end pour le tracking au Condroz (dans un rallye de vitesse, donc).

S’il conserve toutes les fonctionnalités et qualités du Tripy traditionnel, ce modèle ’’évolution’’ offre plusieurs réels avantages : « Il ne possède pas d’antenne extérieure, ce qui diminue évidemment les risques », souligne Robert Vandevorst le directeur de course. « Sa taille comparable à celle d’un paquet  de cigarettes permet de le loger dans un endroit où il ne gêne pas l’équipage. Je précise que l’appareil sera fixé par les représentants de Tripy pendant les vérifications. »